Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 20:44
 Depuis le mois de mars, le Grand Palais de Paris consacre une exposition importante à Andy Warhol, artiste emblématique de la modernité, remarquable tant par son talent que par son génie de la transgression pictu-rale. Ses oeuvres sont mondialement connues, accessibles et déclinées à l’infini. Sa personnalité continue de fasciner mais ses origines et les sources premières de sa créativité sont pour le moins méconnues.

Selon différentes notices biographiques, il est présenté com-me étant né de parents tchèques, slovaques, ou rusyns (ruthènes)… La confusion règne allègrement, elle est imputa-ble à la complexité ethno-géographique de l’Europe centrale et orientale, mais aussi à une coupable paresse intellectuelle propre à certains journalistes… Sans accuser qui que ce soit (que celui qui n’a jamais fauté se saisisse d’une pierre… mais qu’il ne l’envoie pas ! Chacun sait qu’Andy abhorrait la vio-lence !), nous voulons tout simplement comprendre, en toute objectivité, qui est véritablement Andy Warhol et à quel uni-vers socio-culturel il se rattachait.

Yulia Yustyna, sa mère, et Andrij Warhola, son père, sont natifs du village ruthène de Mikova, situé dans les Carpates en Slovaquie, aux confins de la Pologne et de l’Ukraine. Avant la première guerre mondiale, ce territoire était admi-nistré par l’Etat austro-hongrois ; il était majoritairement peuplé de Ruthènes, minorité de l’Empire des Habsbourg relevant de l’ensemble ethnique, culturel et linguistique ukrainien. Au sortir de la première guerre mondiale, ainsi qu’un grand nombre de leurs compatriotes, Yulia et Andrij Warhola ont quitté leur village pour chercher une vie meil-leure aux Etats-Unis.

Andy Warhol alias Andrij Warhola, est le cadet de trois frè-res, il est né à 1928 à Pittsburgh en Pennsylvanie. Son père travaillait comme mineur, il est décédé quand Andrij entrait dans sa quatorzième année. Le futur Pape du Pop Art est resté toute sa vie très proche de sa mère, seule femme qui comptait vraiment pour lui. Elle possédait de réels talents artistiques ; elle aimait tout particulièrement dessiner et a transmis sa passion à ses enfants et petits enfants (le neveu d’Andy Warhol, James Warhola, est devenu un illustrateur reconnu). Yulia chantait des chansons traditionnelles, brodait et confectionnait des Pyssanky – les oeufs de Pâques ukrai-niens, joyeusement colorés.

Durant son enfance et son adolescence Andy a évolué dans cet environnement maternel, rythmé par les liturgies de l’é-glise gréco-catholique Saint Jean Chrysostome de Pittsburgh.

Sa scolarité et ses relations avec les enfants du voisinage ont fait de lui un petit américain fasciné par les comics et Hollywood. Les connexions de cette identité bipolaire ont eu pour effet de produire la recherche iconographique de la soupe Campbell ou les portraits de Marilyn Monroe…

Cloué au lit par une maladie à l’âge de 6 ans, il passait tout son temps aux côtés de sa mère qui lui apprit à tenir et maîtri-ser crayons et pinceaux. Très vite, l’art est devenu son princi-pal refuge. Né dans une ville industrielle à l’époque de la Grande Dépression, il a cherché grâce à ses dessins et ses collages, à édifier son propre monde, sorte d’Olympe de la mythologie iconographique américaine.

Andrij Warhola, s’est métamorphosé en Andy Warhol au cours de l’année 1952 ; Le fils d’immigrés pauvres, originai-res d’une région mystérieuse de l’Europe Orientale, s’est alors révélé être la véritable incarnation du rêve américain : publicitaire, illustrateur, peintre, cinéaste et musicien. Certes, Warhol affirmait qu’il «venait de nulle part », mais pour les critiques d’art ukrainiens, le mystère des origines du maître est résolu, elles sont indéniablement ukrainiennes (Oleg Ve-densky « Le roi du pop-art », Mystetska storinka, http://storinka-m.kiev.ua).

.Prédicateur lucide de la culture industrielle, il déclarait en 1968 que « dans le futur, chacun aura droit à 15 minutes de célébrité mondiale ». Prophète de la pertinence et de l’imper-tinence, Andy Warhol s’est éteint en 1987.

Olena Yashchuk & Frédéric Hnyda

Partager cet article

Repost 0
Published by Perspectives Ukrainiennes - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Perspectives Ukrainiennes
  • Le blog de Perspectives Ukrainiennes
  • : Les actualités et l'histoire ukrainiennes : les informations auxquelles les francophones n'ont pas d'accès ailleurs
  • Contact

Recherche