Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 20:46

Ce récit  avait été imaginé pour un film avec Hanna Schygulla , Armand Gatti et Philippe Noiret qui avaient déjà exprimé leur plaisir de l’incarner. Cette  rencontre inédite, unique, aurait pu être savoureuse et elle était rigoureusement programmée dans l’espace et le temps. Tout comme celle des héros de cette histoire : des personnes âgées bien décidées à mettre à l’épreuve cette remarque en forme de question de Gaston Bachelard : « L’avenir ? Est-ce ce qui vient vers nous ou ce vers quoi nous nous dirigeons ? ». Des personnes âgées déterminées à agir, voire à renaître , même si la mort qui prend ici la figure de l’enfant apparaît à tous les détours dans l’espace européen que parcourent Roger le Morvandiau et Mykola l’Ukrainien des Carpates.
"Un temps à deux pattes " c'est avant tout un hommage à tous  les gens très ordinaires, qui ont accompli cette  odyssée périlleuse et héroïque qu'est la vie. C’est un chassé-croisé, deux histoires  qui en laissent supposer d'autres, à l'infini, dans la grande valse du temps qui fait de tous les hommes des nuages, ébahis, bringuebalés, sur l’étagère bleue du ciel.
"Un temps à deux pattes " c’est aussi le passage (c’est à dire le franchissement d’un pas) d’un temps à un autre, et comme toujours sans possibilité de retour où se confondent les débuts et les fins.
L’intention initiale d’en faire un film en a fait une forme littéraire particulière : le récit à voir , chaque lecteur ( ou auditeur) devenant un cinéaste dont les images s’impriment sur les écrans intérieurs. Cela marche à merveille comme on peut le constater lors des lectures que donne Jean Bojko de ce texte.
Pour ce qui est de l’auteur disons qu’Ivan Charabara est la figure de l’illettré, du péquenot. C’est un diseur d’histoires, un moulin à paroles, un passionné de la parle, un buveur de canons, un noceur, un rieur, un frétilleur, un titilleur, un goûteur, un danseur, un jardinier (potager), un génie de la mobylette. C’est un bernard-l’hermite, qui a trouvé en Jean  Bojko du TéATr’éPROUVèTe une coquille amicale. C’est l’Autre qui nous chatouille l’esprit et sans lequel nous ne serions que des enveloppes.

Réalisation : TéATr’éPROUVèTe  Abbaye du Jouïr 58800-CORBIGNY  tél 0386200517 theatre.eprouvette@wanadoo.fr  site : www.theatreprouvette.fr


(164 pages éditions de l’Abbaye du Jouïr /TéATr’éPROUVèTe/ 58800-Corbigny)

Partager cet article

Repost 0
Published by Perspectives Ukrainiennes - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Perspectives Ukrainiennes
  • Le blog de Perspectives Ukrainiennes
  • : Les actualités et l'histoire ukrainiennes : les informations auxquelles les francophones n'ont pas d'accès ailleurs
  • Contact

Recherche