Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 23:04

483px---------_------------.pngQuand j’ai été à l’école primaire j’ai appris que Charlemagne était un grand roi français qui a fondé l’école en France, plus tard au lycée  en apprenant l’allemand, j’ai appris que Karl der Grosse fut un grand empereur allemand qui a vécu à  Achen. Au début, je n’ai pas fait le rapprochement, mais en m’intéressant à la question, j’ai compris que c’était une seule et même personne…


A travers cet exemple, on peut s’imaginer les difficultés que peuvent avoir les peuples à connaître objectivement leur Histoire et celle de leur voisin... L’exemple frappant c’est  le cas épineux existant entre l’Ukraine et la Russie : c’est l’histoire de la Rus’. En effet, les ukrainiens considèrent que leur Histoire commence avec la création de la Rus’…et les russes aussi. Lors du conflit russo-ukrainien, il arrive qu’un certain nombre de russes parlent du peuple ukrainien comme d’un peuple artificiel. N’est-ce pas Vladimir Poutine qui disait « mais la Russie et l’Ukraine ne sont-ils pas un seul et même peuple ? ».


En  France on rapporte souvent une phrase de  Iaroslav le Sage  « Kiev mère des villes russes ». Ce qui ne fait que ajouter à la confusion car en fait il parlait de la Rus’ dont les habitants étaient des Ruthènes. Naturellement après des exemples pareils, en France on se dit que finalement l’Ukraine est un peuple artificiel, c’était d’ailleurs la thèse de la Russie tzariste, qui considérait l’idée même de l’Ukraine au 19 siècle comme une inspiration austro-hongroise…et la langue ukrainienne ou « Petite-Russienne » (le mot « Ukraine » ou « ukrainien » était banni par le régime tzariste). La langue  ukrainienne était considérée comme  un patois russe…


En ce qui concerne les ukrainiens, la Rus’ est considérée comme l’ancêtre de l’Ukraine, des historiens ukrainiens notamment  Michel Hroushevsky a écrit par contre, que  l’histoire de la Russie commence à la création de la principauté de Souzdal au douzième siècle, elle a pris le nom de Moscovie. Ce ce n’est qu’au début du dix-huitième siècle que Pierre 1er la nomma « Russie ». En effet, les territoires de la future Russie appartenait à la Rus’ de Kiev, mais dire comme le font les autorités russes que leur histoire commence au moment de la création de la Rus’ de Kiev, c’est comme si on disait que  l’histoire de la France  commencerait avec la création de l’Empire Romain… voilà pour  la comparaison que je fais à nos amis français.


Donc, il existe un grave litige historique entre la Russie et l’Ukraine concernant leurs genèses respectives, pour résoudre ce conflit il faudrait que les historiens des deux peuples se rencontrent,  c’est déjà le cas entre la France et l’Allemagne…  il est prévu de créer une commission pour étudier les questions historiques litigieuses, celle de Charlemagne par exemple… On en est très loin en ce en ce qui concerne l’Ukraine et la Russie, le dialogue ukraino-russe est  dans une impasse totale pour ce point historique litigieux. Seul un changement de régime politique en Russie permettra de résoudre ce point crucial. En effet, en Russie  les braves historiens qui essayent de remettre le schéma officiel de l’Histoire risquent leur carrière officielle, si ce n’est plus. Une  commission « contre les falsifications et les déviances historique » y  veille, elle n’est pas composé seulement d’historiens… mais de représentants des organes de sécurité de l’Etat, ce que l’on nomme des « silovyky » (FSB, ministère de la défense et ministère des situations exceptionnelles). Cela en dit  long sur une  situation qui bloque tout dialogue sur l’Histoire entre les deux peuples et malheureusement risque de perdurer pour un moment…
Par Bogdan MYTROWYTCH

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Perspectives Ukrainiennes - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Perspectives Ukrainiennes
  • Le blog de Perspectives Ukrainiennes
  • : Les actualités et l'histoire ukrainiennes : les informations auxquelles les francophones n'ont pas d'accès ailleurs
  • Contact

Recherche