Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 09:43

Pikardiyska Tertsia est un terme musical « emprunté » au compositeur ukrainien Anatoli Kos-Anatolski. Cela signifie un changement majeur à la fin d’une œuvre musicale. Tout a commencé en 1992 …

 

C’est au sein d’un chœur d’étudiants à l`Ecole Nationale de Musique de Lviv, Stanislav Luidkevych que Volodymyr Iakymec, Iaroslav Noudyk, Bogdan Bogach et Andri Kapral posent les fondations du groupe avant d’être rejoints par Andri Bazylykut et Roman Tourianyn. Ce qui caractérise Pikardiyska Tertsia, c’est la parfaite maîtrise du chant « a capella » conjugué à la volonté d’expérimenter d’autres genres musicaux. Depuis la création du groupe, seul un changement est intervenu : en 1996 Andri Shavala a remplacé Andri Bazylykut. Avant de faire partie de Pikardiyska Tertsia, Andri Shavala a chanté pendant 13 ans dans le célèbre ensemble Trembita.

 

En 1992, le groupe enregistre son premier disque «Jardin de chansons angéliques». Les chanteurs a capella deviennent dans la foulée lauréats du festival La Rue Rouge à Donetsk. En 1994, ils remportent le concours Le Destin à Tchernivsty. En 1995, ils triomphent au concours de télévision Mélodie et se classent à meilleures places des hit-parades ukrainiens. En 2000, 2001 et 2008, Pikardiyska Tertsia participe au prestigieux e festival international de chant a capella Vocal Total à Munich (Allemagne). En 2006, à Bruxelles, Pikardiyska Tertsia se produit devant les députes de la Commission Européenne. En 2008, le groupe se voit décerner le prix national ukrainien Taras Shevtchenko.

 

 

ENTRETIEN AVEC IAROSLAV NOUDYK membre fondateur de Pikardiyska Tertsia

illustrations-5479.jpg

Quelque chose a-t-il changé en vous depuis que vous êtes lauréat du prestigieux prix Taras Shevchenko ?

 Le prix Taras Chevtchenkofut une merveilleuse surprise. Cette récompense nationale n’est pas seulement la reconnaissance de notre créativité, de ce que nous avons déjà fait, mais c’est aussi un fort stimulant pour l’avenir de notre groupe. Dans l’absolu nous sommes restés les mêmes. On peut toujours nous aborder dans la rue, nous demander un autographe ou faire une photo. Nous avons pour principe de rester accessible et de ne jamais nous couper de notre public. Si un artiste fuit les contacts directs, il se prive d’un lien essentiel et s’éloigne peu à peu de son public non seulement au quotidien mais aussi même pendant ses concerts.

 

Picardiyska Tertsia est moins présent dans les médias qu’auparavant, comment l’expliquez-vous ?

Il faut poser cette question au gouvernement. Il est clair que sa politique ne favorise pas le développement de programmes culturels ukrainophones d’autant que toutes les chaines de télévision et de radio appartiennent à des investisseurs russes. Tant que cette situation perdurera, il y a peu de chance de voir une réelle amélioration en la matière en Ukraine. De notre côté, nous faisons le maximum pour promouvoir le folklore ukrainien et composer et interpréter de nouvelles chansons ukrainiennes modernes. Du point de vue économique, une des difficultés réside dans le fait que la production d’un clip de très bonne qualité coute deux, voire trois fois moins cher que son passage à la télévision. Les coûts de diffusion sont en effet devenus exorbitants.

 

Il est difficile d’imaginer un Noël à Lviv sans Picardiyska Tertsia.

Cela nous fait très plaisir. Les traditions populaires, il faut non seulement les perpétuer, mais aussi les promouvoir. C’est pour cette raison que nous avons dans notre répertoire de nombreuses chansons sur Noël que nous présentons en Ukraine ainsi qu’à l’étranger. Quand arrive le jour de Noël, nous allons de maison en maison, en chantant les koliady, ces magnifiques chants que nous ont appris nos parents dans notre enfance. Fidèles à la tradition immémoriale, les enfants comme les adultes les chantent d’habitation en habitation pour annoncer la Bonne Nouvelle aux gens : la Naissance du Fils de Dieu.

 

Propos recueillis par Liana Benquet

Partager cet article

Repost 0
Published by Perspectives Ukrainiennes - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Perspectives Ukrainiennes
  • Le blog de Perspectives Ukrainiennes
  • : Les actualités et l'histoire ukrainiennes : les informations auxquelles les francophones n'ont pas d'accès ailleurs
  • Contact

Recherche