Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 09:19

Nathalie-Pasternak.jpgPensez-vous que le conflit qui fait rage dans l’est de l’Ukraine puisse être réglé autrement que par des moyens militaires ?
Il est difficile de continuer à croire que la diplomatie et le dialogue pourront résoudre ce conflit programmé, initié, armé, financé et orchestré par la Russie. Il faut bien comprendre que Moscou n’a jamais eu l’intention de discuter. Ainsi lorsque le Kremlin consent à s’asseoir autour de la table des négociations, c’est par pure tactique afin de se présenter en arbitre et tenter de ne plus apparaitre comme un belligérant. Compte tenu de ce jeu de dupes, l’Union Européenne et tout particulièrement la France doivent poursuivre et augmenter les sanctions afin de ne pas accroitre le potentiel militaire russe. Concrètement, pour reprendre les termes d’Hervé Morin, ancien ministre de la Défense, « il serait incompréhensible que la France livre les Mistrals à la Russie ».

Quels sont les enjeux majeurs des élections législatives anticipées du 26 octobre prochain ?
 Après des mois d’épreuves violentes et après l’élection du Président Porochenko, il est indispensable que les Ukrainiens se dotent d’une représentation parlementaire en phase avec leurs aspirations. La loi sur la lustration, qui interdit selon des critères objectifs à tout député lié au pouvoir précédent, ou ayant fait allégeance au Kremlin, de se présenter est une grand avancée et participe à un changement profond de la société civile elle-même : ce que tu exiges de tes députés tu dois l’appliquer à toi-même ! Plusieurs pays d’Europe centrale et orientale ont emprunté cette voie il y a quelques années. Les Ukrainiens peuvent et doivent le faire à leur tour. Ces élections représentent un épisode charnière qui doit permettre une refonte de la politique. Un point de passage qui ouvre la porte d’une vraie construction démocratique, ces valeurs portées par le Maidan. Un Parlement délesté de ceux qui se sont laissés corrompre par l’ancien pouvoir, un Parlement constitué d’hommes et de femmes qui devront rendre des comptes de leurs actes et de leurs décisions aux Ukrainiens. Il est important qu’elles se déroulent dans les meilleures conditions possibles, malgré la situation de guerre. Et c’est pour cette raison, qu’une nouvelle fois le Comité Représentatif de la Communauté Ukrainienne de France envoie une mission d’observateurs internationaux bénévoles, accrédités par l’Etat ukrainien pour veiller au respect du processus électoral démocratique (voir ici).

Cette année le lauréat du prix "Perspectives Ukrainiennes - Grégoire Orlyk" est l'historien Antoine Arjakovsky. Quel regard portez-vous sur ses travaux ?
 J’aurais envie de dire que ses travaux sont tout simplement essentiels par leur rigueur et leur profondeur mais ils sont bien plus que cela par leur portée universaliste. J’ajouterais qu’au delà de sa démarche de chercheur, le parcours d’Antoine Arjakovsky revêt une dimension symbolique. Français d’origine russe, de confession orthodoxe, il a longtemps vécu en Russie et en Ukraine, il est le co-fondateur de l’Institut Œcuménique d’Ukraine ; il s’est investi avec une énergie sans limite au service des étudiants de l’Université Catholique d’Ukraine auprès desquels son enthousiasme et sa foi en l’avenir sont devenus légendaires. En cela, Antoine Arjakovsky s’est révélé être un homme de terrain et d’ouverture, il est de ceux qui ont permis de construire la jeune et bouillonnante société civile ukrainienne.


Propos recueillis par Frédéric du Hauvel

Repost 0
Published by Perspectives Ukrainiennes - dans Ukraine-Union Européenne
commenter cet article
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 15:39

ChaletteDnieprovski_InvitationOfficielle_40ans.jpg

 

Dimanche 12 octobre 2014, 10h30, Châlette-sur-Loing (Loiret)

Célébration du 40e anniversaire du jumelage

entre Châlette et l’arrondissement Dnieprovski, de Kyiv

 

Organisée à l'initiative de la municipalité de Châlette-sur-Loing (Loiret), cette cérémonie nécessairement sobre se déroulera devant la statue (*) de Taras Chevtchenko, offerte à la ville à l’occasion de la signature de l’accord du jumelage le 12 octobre 1974.

 

Parmi les officiels sont invités un représentant de l’Ambassade d’Ukraine en France (**) ainsi que M. Iaroslav V. Horbounov, Député-Maire de Dnieprovski en poste depuis le 15 août 2014.

 

Pour reprendre les mots de M. Franck Demaumont, maire de Châlette et Conseiller Général du Loiret, ‘le souhait est que cette cérémonie permette d’exprimer la solidarité avec le peuple ukrainien, et de dessiner les bases d’un renouveau des actions de jumelage’.

 

 

Nous sommes tous invités, alors soyons nombreux à ce rendez-vous de la solidarité !

La place devant la statue peut accueillir aisément 400 personnes, donc n’hésitez pas à  transmettre ce message ainsi que l’invitation jointe aux membres de votre famille, et à vos amis ukrainophiles ; ou à les informer par téléphone !

 

Code vestimentaire suggéré : chemisier, chemise ou cravate brodés, ou double ruban bleu et jaune, ou foulard jaune et bleu, bref un signe distinctif ukrainien.

 

 

(*) Quartier de Vésines, à l’angle de la rue Gaston-Jaillon et de la rue de la Folie, à proximité du gymnase Joliot-Curie.

(**) A l’heure où nous écrivons, le gouvernement ukrainien n’a pas nommé d’ambassadeur en France.

Repost 0
Published by Perspectives Ukrainiennes - dans Evénements
commenter cet article
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 11:57

Le bulletin d'Octobre 2014 de Perspectives Ukrainiennes est disponible sur la page Archive des bulletins de Perspectives Ukrainiennes ou en cliquant ici


Au sommaire:
p. 2 : Trois questions à Nathalie Pasternak, présidente du Comité Représentatif de la Communauté Ukrainienne de France
p. 3-4 : Rencontre entre l’essayiste Pascal Bruckner et le philosophe Volodymyr Yermolenko
p. 5-7 : Agenda culturel
p. 8 : Actualité du livre

Repost 0
Published by Perspectives Ukrainiennes - dans Bulletins
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 08:55
acuf-pccp.jpg Bonjour,
Vous trouverez ci-après les informations sur notre événement du 16 octobre. Inscrivez-vous et transmettez cette information à vos amis cadres ukrainiens. Le nombre de places étant limité, les membres de l'ACUF et les premiers inscrits non-membres seront prioritaires.
  • Vous êtes cadre Ukrainien ou Polonais travaillant en France ?  
  • Vous vous interrogez sur votre évolution professionnelle et/ou souhaitez partager votre expérience avec vos homologues ?  
  • Quels sont les avantages / inconvénients d’être un cadre originaire de l’Europe de l’Est dans une entreprise française en France ?
  • Quels atouts à mettre en avant pour développer sa carrière, quels difficultés à surmonter ?
L’ACUF (http://www.cadresukrainiens.org/) et le Polish City Club de Paris (http://www.pccparis.org ) vous invitent à assister à une rencontre-networking consacré à des témoignages croisés de cadres ukrainiens et polonais ayant une expérience confirmée de travail en France.

Ouvert aux membres de l’ACUF et PCCP, la table ronde sera animée par Larissa BARATIN, Présidente de l’ACUF, responsable opérations Europe Centrale dans un groupe bancaire français, 18 ans de travail dans 3 entreprises en France.  Nos intervenants seront ravis de partager avec vous leur expérience:
  • Svitlana PASHKOVSKA, secrétaire général de l’ACUF, Responsable achats matières premières dans un grand groupe français, 12 ans d’expérience dans 4 entreprises
  • Nina FROIDURE, membre de l’ACUF, resp. Achats transport, 15 ans d’expérience dans 4 entreprises
  • Ewa GALLOU, PCCP, consultante en management interculturel, 15 ans dans des fonctions de cadre commercial, cofondatrice du cabinet de conseil associatif Interact !, 
  • Jacek LUBA, PCCP, responsable développement commercial secteur banque/assurance, 5 ans d’expatriation en France
Date: jeudi 16 octobre
18h45 : accueil
19h – 20h : table ronde
20h-20h45h : questions/réponses avec la salle
20h45-21h45 : cocktail-networking  
Lieu: Centre culturel ukrainien, 22 avenue de Messine Paris 8 (métro St Augustin ou Miromesnil)
Participation : 5 euros pour les non-cotisants à l’ACUF
Inscription : obligatoire à cadresukrainiens at yahoo.fr avant le 15/10.

Cordialement,
Larissa Baratin
Repost 0
Published by Perspectives Ukrainiennes - dans Initiatives
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 16:06

"Après la révolution de l'Euromaidan à Kyiv, puis l'annexion de la Crimée par la Russie, c'est au tour de Donbass dans l'est de l'Ukraine de sombrer dans un chaos opposant le nouveau gouvernement de Kyiv et les séparatistes pro-russes. de la fêt de la Victoire (9 mai) aux élections présidentielles du 25 mais 2014, le photographe Michael Bunel a suivi l'insurrection armée des séparatistes à Donetsk et Slaviansk."


Voir pour plus d'information le site de Michael Bunel.

20141014-bunel.jpg

Repost 0
Published by Perspectives Ukrainiennes - dans Histoire
commenter cet article
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 14:13

depliant-les-defis-de-la-relation-Ukraine-Europe-9-10-201.jpg

 

Depuis le mois de novembre 2013 l’Ukraine est au coeur de l’attention des médias et de l’opinion publique. En l’espace de quelques mois ce pays a mené ce qu’il est convenu d’appeler « une révolution de la dignité » contre le régime de Victor Yanoukovytch et a signé un traité d’association ambitieux avec l’Union européenne. L’Ukraine a subi simultanément l’annexion de la Crimée par la Russie et la déstabilisation de ses régions russophones de l’Est.

 

Mais connait-on bien ce pays, ses richesses, ses acteurs et ses ressources ? Sait-on quels sont les fondements éthiques et religieux qui ont animé les premiers à défendre la démocratie et les seconds à vouloir protéger le « monde russe » ? Peut-on parler d’une « théologie de Maïdan » ? Et surtout, existent-ils aujourd’hui des issues à la crise géopolitique qui menace d’enflammer l’Europe et le monde ?

 

L’Université catholique d’Ukraine, et son Institut international d’éthique et d’enjeux contemporains, ainsi que le Collège des Bernardins vous invitent à participer à une journée d’étude sur ces questions et à écouter les meilleurs experts du sujet (historiens, philosophes, théologiens, diplomates, …) venus d’Ukraine, de Russie, des États-Unis et de plusieurs pays européens.

 

Pour télécharger le programme, cliquez ici

 

bernardins-partenaires.jpg

Repost 0
Published by Perspectives Ukrainiennes - dans Ukraine-Union Européenne
commenter cet article
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 14:08

20141004-russie-liberte.jpg

Repost 0
Published by Perspectives Ukrainiennes - dans Ukraine-Union Européenne
commenter cet article
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 22:50

galyna-nazarenko.jpgEn 2013, la peinture décorative de Petrykivka a été officiellement reconnue et ajouté à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous sommes allés à la rencontre de Galyna Nazarenko, peintre emblématique de cette expression de l’art populaire ornemental ukrainien, qui s’est impliquée pour que ce dossier de reconnaissance puisse aboutir. Plusieurs de ses œuvres sont exposées au centre culturel ukrainien (22 avenue de Messine, 75008 Paris).

- Quel est votre parcours ? Comment votre vocation a-t-elle vue le jour ?
Je suis née à Petrykivka (ndr: village de la région de Dniepropetrivsk, en Ukraine, qui a donné le nom à l’art populaire ornemental ) et j’y réside toujours.
Pourquoi je me suis mise à peindre ? J’ai réalisé un des rêves de ma mère qui n’avait pu l’accomplir en raison des difficultés résultant de l’après-guerre. Je me rappelle encore des nombreuses soirées passées avec elle à  pratiquer le dessiner.
J’ai énormément dessiné durant mon enfance ; à l’issue de mes études j’ai décidé de devenir peintre professionnel. On pourrait dire que Dieu m’a montré le chemin et m’a permis de progresser dans cette voie. Les obstacles me servaient de tremplin  pour avancer dans la vie. Lorsque mon entourage doutait de moi, cela me poussait à me surpasser, à devenir «quelqu’un». C’est ainsi que je me suis appliquée  à travailler avec pour objectif de participer à des expositions.  Ce sont  en effet les expositions qui montrent la valeur d’un peintre. Aujourd’hui à Petrykivka, il y a beaucoup de peintres qui travaillent uniquement pour produire des souvenirs pour les touristes, ils effectuent un travail routinier, dénué de créativité.
 photo-3p.jpg
- A quelles expositions vous avez participé ?
J’ai participé à une vingtaine d’expositions collectives. Mais ce qui est plus important pour moi, ce sont les expositions personnelles : j’en ai réalisé autant en Ukraine qu’à l’étranger : notamment en Bulgarie et en France (à Paris, au Centre culturel ukrainien  (2011), à Cognac (2012), dans la région lyonnaise (2013).
photo 2 p
- Quelle est l’histoire de Petrykivka?
Ce village est le berceau de la peinture décorative dont le style unique  est l’expression des arts et des traditions populaires. La fondation du village de Petrykivka par le Cosaque Petryk remonte à 1772. Les habitants du village étaient libres et ne subissaient pas le servage. 
L’art de Petrykivka est intimement lié à l’histoire du village dans lequel les cosaques avaient coutume de passer tout l’hiver avec leurs familles. On considère que les villageois de cette époque disposaient de suffisamment de temps libre pour s’adonner à la peinture. Les maîtresses de maison se sentaient obligées de décorer et de peindre les fours à pain chaque année pour les fêtes de Noël et de Pâques. Au fil du temps c’est devenu une sorte de compétition. Il existe une légende selon laquelle on ne pouvait adresser la parole à une maitresse de maison qui n’avait pas décoré son four à pain .
Mais à mon sens, cette tradition de peindre et de décorer les objets de la vie quotidienne existait également dans d’autres endroits en Ukraine, notamment dans la région voisine de Poltava. Nous avons eu beaucoup de chance car à Petrykivka cette tradition n’a pas disparue, elle a pu être sauvegardée et transmise jusqu’à nos jours et elle fait désormais partie du patrimoine de l’Unesco.
Il n’en reste pas moins que Petrykivka, est un petit village, les peintres n’ont pas toujours les moyens de voyager afin de pouvoir montrer leur art au monde entier. Pour l’instant, nous n’avons pas beaucoup de soutien de la part de l’Etat et les initiatives privées sont peu nombreuses.
Avant la généralisation du papier peint, les Ukrainiens décoraient eux-mêmes leurs murs intérieurs. Les riches villageois de Petrykivka invitaient des peintres pour en assurer la décoration de la maison. 
Au fil du temps, ma mission a consisté à faire découvrir notre art traditionnel à l’étranger. Je suis en train de préparer ma prochaine exposition qui se tiendra en Bulgarie. Il est probable qu’elle se tienne en France (Lyon) et en Allemagne. J’ai par ailleurs reçue une proposition émanant d’Espagne.
photo-1p.jpg

- Qu’est ce qui caractérise votre un style ?

Le style de Petrykivka plaît à tout le monde, il ne laisse personne indifférent. Il est très attrayant grâce à l’utilisation de couleurs vives et d’images positives. Chaque artiste place un peu de son âme dans ses œuvres qui reflètent sa sensibilité. Lorsque je préparais l’exposition se tenant en Bulgarie, j’ai remarqué que les couleurs de ma peinture étaient plus sombres que d’habitude. Ces œuvres avaient été réalisées durant une période d’incertitude quant à l’avenir de mon pays. On retrouve la marque de mes émotions dans mon travail.
Quel est mon style personnel ? Il repose sur un travail éclairé par la passion. J’ai une préférence pour les scène avec des personnages, notamment des cosaques. Cependant, le style Petrykivka,  c’est traditionnellement des fleurs et des oiseaux. J’aime m’appuyer sur un sujet, un thème, un concept. Mes sujets tournent autour des scènes de la vie ukrainienne traditionnelle. Ces dernier temps, je me suis tournée vers les sujets d’inspiration religieuse. Depuis le début des manifestations (novembre 2013) qui ont abouti à d’importants changements, j’ai voulu essayer quelque chose de nouveau. Je me suis mise à dessiner des anges. Ils représentent aujourd’hui à mes yeux la Centurie céleste (ndr: ce nom désigne les Ukrainiens tués fin février 2014, lors des affrontements entre les manifestants et les forces spéciales. La plupart d’entre eux ont été tués par des tirs de snipers…). J’avais réalisé cette peinture peu de temps avant cette tragédie, c’est mon intuition qui m’y avait poussée. J’ai dessiné une maison ukrainienne en hiver et au-dessus un ange. Ce n’est pas tout à fait un sujet traditionnel pour Petrykivka, mais j’avais envie d’innover. Une autre fois j’ai imaginé un oiseau de feu avant d’apprendre plus tard que le symbole de cette année selon l’ancien calendrier slave est un oiseau de feu qui renaît des flammes.  J’ai également participé à la décoration d’une petite église de bois au centre de Kyiv. Cela résulte d’un pur hasard car les représentants de cette église m’ont fait cette proposition après avoir visité mon exposition. Pour conclure, je voudrais dire que Petrykivka est une composante de l’âme de l’Ukraine. Ce style est né à l’époque du baroque cosaque, il représente l’esprit cosaque, la bataille pour la liberté et pour l’Ukraine. Les couleurs vives, couleurs primaires sont celles de la vie.
Propos recueillis par Olena Codet

Repost 0
Published by Perspectives Ukrainiennes - dans Culture
commenter cet article
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 14:55

V-Kogutyak.jpgPensez-vous que le conflit qui fait rage dans l’Est de l’Ukraine puisse être réglé autrement que par des moyens militaires ?
Dès notre enfance, on nous apprend qu’il ne faut pas répondre à la violence par la violence. Toutefois, la situation à l’Est de l’Ukraine ne rentre pas dans les cadres moraux et juridiques habituels. En effet, le monde entier comprend que V. Poutine crache littéralement sur toutes les lois qui ont pu être pensées jusqu’ici. Ce qui est encore plus douloureux à observer, c’est le fait que le monde entier s’engage dans un long processus de ce que l’on appelle la « politique de l’autruche » (rentrer sa tête dans le sable lorsqu’on a peur, tout en voulant évitant la menace) en refusant de voir la réalité de cette guerre.
La question est extrêmement délicate, car nous sommes en train de parler de vies humaines. Nous ne pouvons pas nous demander aujourd’hui « comment ne plus avoir de victimes », la seule question qu’on peut se poser c’est « comment peut-on limiter leur nombre ». Je veux bien croire que l’accord de Minsk d’un cessez-le-feu signé le 5 septembre dernier portera ses fruits, mais la politique du Kremlin est à l’image d’un trou noir, qui ne se soumet à aucune loi physique, et qui ne s’arrête qu’au moment où il cesse lui-même d’exister. La réponse la plus juste serait donc de dire qu’il y a deux choix : tout perdre, ou essayer de résister, aussi bien militairement, que diplomatiquement.

Quels sont les enjeux majeurs des élections législatives anticipées du 26 octobre prochain ?
Il est important de comprendre, qu’en Ukraine, tout député est en règle générale un bon businessman qui a compris que le meilleur des business reste la politique. Une fois que l’on a assimilé cela, on comprend comment nous nous sommes retrouvés avec à la tête de l’Etat le plus grand bandit du pays, Viktor Yanoukovich. Cela permet de comprendre pourquoi la classe moyenne n’existe pas en Ukraine. Il découle de cette situation que le seul enjeu des élections législatives est de trouver un parti qui souhaite agir pour le peuple et non pour lui-même. A vrai dire, un tel parti n’existe pas encore, mais il y en a qui s’en approchent. C’est pour cette raison, qu’avec l’ONG Cosmopolitan Project Foundation, l’Association des Etudiants Ukrainiens en France enverra des observateurs français pour les élections législatives du mois d’octobre (ndr: les élections législatives anticipées auront lieux le 26/10/2014). Le peuple ukrainien sort tout juste d’une révolution pour que sa vie s’améliore. Le devoir des citoyens est de faire le meilleur choix, le nôtre, est que leur choix soit entendu et respecté.
AEUF.jpg
La communauté ukrainienne de France et la société civile ukrainienne sont-elles en phase ou au contraire avez-vous relevé des différences de perception du conflit ?
Une grande communauté ne peut être représentée que par un seul leader. C’est bien évident, puisque nous sommes tous différents. Toutefois, bien que différents, nous sommes tous humains. Depuis la Révolution de la Dignité, il existe un synchronisme idéal entre la Communauté Ukrainienne en France et la société civile ukrainienne. Peu importe les convictions, religions, langues, philosophies de la vie, ce qui compte aujourd’hui c’est de combattre l’ennemi.
On dit que la mère de Gengis Khan, l’empereur mongol qui avait conquis la moitié du monde « connu » au XIIIème siècle, un jour enseigna à ses enfants : « Prenez une branche chacun, et cassez-la. Ils s’exécutèrent. « A présent prenez chacun une poignée de branches, et essayez de les casser ». Personne n’a pu le faire. « Vous voyez les enfants, -expliqua leur mère- nous ne sommes forts quand lorsque nous sommes unis ».


Cette année le lauréat du prix "Perspectives Ukrainiennes - Grégoire Orlyk" est l'historien Antoine Arjakovsky¹. Quel regard portez-vous sur ses travaux ?
Nous avons eu beaucoup d’échanges avec Antoine Arjakovsky, et la première chose qu’il faut dire c’est  qu’il mérite ce prix. En effet, c’est un homme de paix, qui essaie de combattre la propagande russe et qui croit que le conflit russo-ukrainienne peut être résolu en faisant un travail sur l’Histoire, un travail de réconciliation des mémoires aussi bien d’un côté que de l’autre. Son livre « Russie – Ukraine, de la Guerre à la paix ? » est un ouvrage de référence que chacun de nous devrait lire pour mieux comprendre la situation actuelle.

Propos recueillis par Olga Gerasymenko




Repost 0
Published by Perspectives Ukrainiennes - dans Rencontre
commenter cet article
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 22:58

Le bulletin de Septembre 2014 de Perspectives Ukrainiennes est disponible sur la page Archive des bulletins de Perspectives Ukrainiennes ou en cliquant ici

Au sommaire:
 
p. 2 - 3 : Entretien avec Volodymyr Kogutyak, Président de l’Association des Etudiants Ukrainiens en France
p. 4 - 6 :  A la rencontre de Galyna Nazarenko, peintre de Petrykivka
p. 7 : Actualités culturelles et associatives
p. 8 : Actualité du livre

Repost 0
Published by Perspectives Ukrainiennes - dans Bulletins
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Perspectives Ukrainiennes
  • Le blog de Perspectives Ukrainiennes
  • : Les actualités et l'histoire ukrainiennes : les informations auxquelles les francophones n'ont pas d'accès ailleurs
  • Contact

Recherche